Accouchement inopiné

Evaluer la situation

Critères décisionnels de l’ accouchement inopiné 

  1. Paramètres maternels généraux : PA, FC, FR, SpO2, T°c
  2. Situation obstétricale : parité, terme, déroulement de la grossesse, présentation, contractions, dilatation, engagement, poche des eaux
  3. Vitalité foetale : FC, échographie ?
  4. Décider de l’accouchement inopiné sur place (ou non) en fonction des critères d’imminence d’un accouchement
    • L’examen clef reste le toucher vaginal Le transport reste possible si primipare avec dilatation <8cm (le maxi est de 10 cm) et si la maternité est à moins de 30 minutes de route
    • présentation engagée ou visible, envie de pousser, score de Malinas)
    • délai d’acheminement vers une maternité, ne pas envisager de faire l’accouchement pendant le transport
Score de Malinas
 Parité Durée  du  travail Durée des  contractions Intervalle des contractions perte  des  eaux
0une< 3h < 1 min > 5 min non
1deux3-5 H1 min 3-5 min< 1H
2trois et +> 6h > 1 min < 3 min (au moins 2 en  5 min) > 1H
 Le score est la somme de ces cinq critères.
<5un transport est possible vers une maternité ou une structure médicale.
>5une menace  d’accouchement imminent, notamment si la  parturiente a envie de pousser

 

Présentation engagée (Farabeuf)

En cas d’urgences vitales le transfert vers une maternité est la priorité

Procidence du cordon

  • Dramatique à domicile, transport en trendelenburg prononcé, DLG, jambes surrélevées
  • Refouler la présentation
  • Eventuellement β mimétiques pour diminuer les CU
  • A l’arrivée: enfant vivant ? césarienne, VB si dilatation complète,

Placenta praevia

  • Urgence vitale maternelle et fœtale
  • Transport médicalisé urgentissime
  • VV et tocolyse pour diminuer les saignements

Convulsions

Hémorragies

Présentation dystocique

S’installer et anticiper

Le kit d’accouchement

  • Tablier polyester jetable
  • Paire de lunettes de protection, gants stériles de préférence à longs manchons
  • compresses stériles
  • Bétadine ou chlorexhidine
  • 1 ou 2 champs stériles jetables
  • 1 serviette éponge pour recueillir et sécher le nouveau-né
  • 2 pinces Kocher stériles, Ciseaux, 2 clamps de Barr (facultatif)
  • Sonde d’aspiration de mucosités n°6 ou 8 et raccord bicônique avec l’aspirateur de mucosités
  • Insufflateur manuel de transport pour le nouveau-né
  • 1 obus d’O2
  • Insufflateur de transport adulte
  • 1 couverture de survie
  • 1 bonnet bébé (bande de jersey)

Installation de la future maman

Classiquement, lors d’un accouchement inopiné installer la femme enceinte sur le bord du lit, bassin surélevé (alignement des axes de poussée utérine et d’engagement), pieds sur deux chaises, en protégeant le sol et le mobilier (Alèses sur le lit et par terre ou papier journal…), cuvette en dessous, t^tet surélevée (coussin) et en créant une situation calme et isolée.

 

Mettre en condition la parturiente : abord vasculaire, PA, FC, SpO2, oxygène prêt, nettoyage du périnée, vessie vidée (sondage)

Préparer l’accueil du nouveau-né : pièce réchauffée sans courant d’air, faire chauffer des serviettes ou draps propres qui permettront d’accueillir le nouveau-né, installer une table à proximité recouverte de serviettes et avec le matériel destiné aux soins du nouveau-né (examen et éventuelle réanimation).

Accouchement inopiné : faire et faire faire les bonnes actions

Laisser faire la nature, ne pas brusquer les événements

  1. Ne jamais tirer, quelles que soient les circonstances
  2. Commencer à faire pousser que lorsque la dilatation est complète, la présentation engagée et la poche des eaux rompue (spontanément ou avec une branche de pince Kocher)
  3. Ne faire pousser que pendant les contractions, à glotte fermée, le cou fléchi en avant, les talons contre les fesses, la main gauche de l’accoucheur contrôle la sortie de la tête, la main droite dirige la tête à travers le périnée.
  4. Guider la sortie de la tête de l’enfant en demandant à la patiente d’arrêter de pousser pour éviter une sortie brutale de l’enfant et des déchirures pelviennes, l’épisiotomie n’est pas systématique
  5. Vérifier l’absence de circulaire du cordon ; en cas de circulaire lâche, dérouler le cordon autour de la tête de l’enfant ; en cas de circulaire serrée, couper le cordon entre deux pinces et poursuivre l’accouchement sans tarder
  6. Laisser la tête tourner à droite ou à gauche, cette rotation spontanée doit être accompagnée (mais jamais forcée) pour amener le menton sous la symphyse pubienne
  7. Pour dégager les épaules, placer les index et les médius de part et d’autre des mastoïdes et de la mandibule
  8. Exercer une traction douce vers le bas dans l’axe ombilico-coccygien pour dégager l’épaule antérieure ; les coudes et les épaules de l’accoucheur doivent être en dessous du niveau du périnée de la parturiente
  9. Injecter Syntocinon® 5 UI en IV lors du dégagement de l’épaule antérieure (prévention de l’inertie utérine et de l’hémorragie de la délivrance)
  10. Exercer une traction douce vers le haut (se relever pour basculer l’enfant au-dessus de la symphyse pubienne) pour dégager la deuxième épaule
  11. Favoriser l’expulsion de l’enfant en le maintenant sous la mandibule et l’occiput
  12. Bien maintenir l’enfant qui est recouvert de sérosités glissantes
  13. Poser l’enfant sur le ventre de la mère et clamper le cordon

Accueil du nouveau-né

Evaluer le nouveau-né à la première minute

  1. Qualité et efficacité des mouvements respiratoires spontanés
  2. Fréquence cardiaque (auscultation cardiaque, perception des battements artériels au niveau du cordon ombilical, oxymètre)
  3. Couleur : existence ou absence d’une cyanose généralisée (SpO2)

Les trois grandes situations

Score d’Apgar
 Fréquence cardiaque RespirationTonus musculaireRéactivité
à la stimulation
Coloration
0< 80absente hypotonie globale aucuneBleuté où pâle
180 ­ 100Irrégulière,
lente
Légère flexion des
Membres
grimaceTronc rosé,
extr. Bleutées
2> 100Bonne,
Pleurs
mouvements actifsVive, toux, éternuementComplètement
Rosé
  1. Enfant, né dans un liquide clair, va bien (score d’Apgar > 8), il est essuyé et séché, puis placé sur le ventre de sa mère. L’aspiration des voies aériennes supérieures souvent délétère (bradycardies réflexes) n’est pas systématique L’asepsie de la section du cordon (clampé) et la vérification de la perméabilité oesophagienne peuvent être différées.
  2. Enfant naît dans un état intermédiaire (score d’Apgar = 4 – 7)
  3. Enfant va mal (score d’Apgar < 3) : inerte, cyanosé ou pâle, sans ventilation spontanée, avec une fréquence cardiaque < 80 / min, arrêt de la réanimation au bout de 30 min si inefficace.

Mesures particulières

Liquide amniotique méconial (anoxie périnatale, post-maturité)

Si FC > 100 / min, bon tonus et bonne réactivité :

  • aspiration nasobuccopharyngée soigneuse
  • aspiration trachéobronchite si inhalation suspectée

Si une détresse respiratoire (Silverman > 4) :

Score de Silverman
Critère012
battement des ailes du nezabsentmodéréintense
tirageabsentintercostalintercostal et sus-sternal
geignement expiratoireabsentau stéthoscopeà l’oreille
entonnoir xiphoïdienabsentmodéréintense
balancement thoraco-abdominalrespiration synchronethorax immobilerespiration paradoxale
  • aspiration nasobuccopharyngée soigneuse et trachéobronchite avant toute ventilation manuelle
  • intubation endotrachéale
  • aspirations endotrachéales poursuivies si productives
  • transfert en réanimation néonatale sous VC / PEP = 5, intérêt du surfactant (Curosurf®) en cas de prématurité si aspiration non productive

Prévenir l’hypothermie :

l’hypothermie est le principal risque pour le nouveau-né

  • augmenter la température ambiante : modifier le chauffage de l’habitation, utiliser un chauffage d’appoint ou un sèche-cheveux (dirigé vers le plafond)
  • essuyer l’enfant (le corps et plus particulièrement la tête) avec un linge stérile, sec et chaud et le mettre d’emblée dans un sac en polyéthylène avec un bonnet en jersey, surtout s’il est prématuré
  • contact peau à peau mère / enfant +++

Rechercher une hypoglycémie (glycémie < 2,2 mmol/l = 0,45 g/ l chez le nouveau-né à terme)

  • correction 2 – 3 ml / kg de SG 10 % par voie buccale à la seringue si nouveau-né d’AG > 34 SA sans détresse, sinon par sonde gastrique en attendant la pose d’une VVP
  • ou perfusion périphérique 2 – 3 ml / kg de SG 10 % si hypotonie, détresse respiratoire ou glycémie basse ≤1, 4 mmol / l

Délivrance

L’expulsion du placenta

doit se faire dans les 45 minutes qui suivent l’accouchement (en préhospitalier on attend rarement la délivrance pour se diriger vers une maternité)

  • réapparition des contractions utérines
  • allongement du cordon et absence de remontée de celui-ci lors de l’appui utérin sus pubien
  • apparition d’un petit filet de sang
  • placenta à la vulve
  • s’assurer au palper de la constitution d’un globe de sécurité utérin (utérus ferme à l’ombilic)

Prévention du risque d’hémorragie

  1. Vacuité de la vessie
  2. Absence de traction sur le cordon
  3. Retrait du placenta et des caillots hors de la filière génitale
  4. Massage du fond utérin
  5. Délivrance dirigée : oxytocine :
  • 5u IV entre dégagement épaule antérieure et 1min après l’expulsion
  • puis 10u IV en 20-30min (AR <40u/h)…

Quantification des pertes sanguines

normalement < 500 ml

  • En cas d’hémorragie persistante, masser fermement l’abdomen au niveau de l’utérus jusqu’à ce que celui-ci devienne dur, assurant ainsi l’hémostase, réalisation d’une révision utérine
  • En cas de délivrance à domicile, le placenta sera conservé afin d’être examiné à l’hôpital
  • L’utérus devient ensuite extrêmement dur formant le globe utérin
  • vVrifier l’intégrité de la galette placentaire

Droits du patient/ Obligation de l’intervenant

Accouchement à domicile ou en lieu public peut concerner une patiente:

  • sans déclaration de grossesse
  • qui la découvre en accouchant
  • qui ne souhaite pas garder son enfant
  • désir de garder son anonymat

 

  • Loi de l’accouchement sous X (3 jours pour en faire la demande et elles perdent alors leur identité- mineure ou pas)
  • Respecter le secret professionnel
  • acte de naissance et information des parents, déclaration à la maternité

Réf : 

PDF
Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages