BICARBONATE DE SODIUM

Présentation – conservation

  • Isotonique : 1.4% = 14 g/l = 167 mEq/l
  • 1/2 molaire : 4.2% = 42 g/l = 0.5 mEq/ml
  • Molaire : 8.4% = 84 g/l = 1 mEq/ml
  • Flacon de 50, 100, 250 et 500 ml.
  • Conservation à température < 25 C°.

Propriétés pharmacologiques

  • Alcalinisant, soluté molaire.

Indications retenues

  • Arrêt cardiaque  :
    • L’alcalinisation n’est pas indiquée en routine lors de la RCP.  Le soluté de bicarbonate de sodium équimolaire doit être réservé aux cas d’hyperkaliémie et/ou d’acidose métabolique préexistants ou en cas d’AC par overdose de substances à effet stabilisant de membrane, notamment les antidépresseurs tricycliques.
  • Rhabdomyolyse du crush syndrome
  • Intoxication aux tricycliques avec élargissement des QRS > 0.12/sec.

!Précautions d’emploi

  • Limiter les apports en cas d’insuffisance rénale (apports élévés en Na+)

Posologie

  • Arrêt cardiaque en cas d’acidose métabolique pré-existante, d’hyperkaliémie, d’intoxication médicamenteuse ou de réanimation cardio pulmonaire prolongée (jamais systématiquement) :
    • 1 mEq/kg (soit 1 ml/kg), avec un débit de perfusion faible,
    • puis 0.5 mEq/kg (0.5 ml/kg) toutes les 10 mn.
  • Hyperkaliémie menaçante : 50 ml en IV en 5 à 15 mn.
  • Rhabdomyolyse du crush syndrome : 1 mEq/kg
  • Intoxication médicamenteuse avec élargissement du QRS : 5 mEq/min jusqu’à l’obtention d’un QRS fin.

Préparation – voies d’administration – dilution

  • IV stricte.
  • Incompatibilités physico-chimiques
  • Perfusion sur voie veineuse isolée.

Effets secondaires retenus

  • Nécrose si extravasculaire
  • OAP chez patient anurique
  • Hypokaliémie, hypocalcémie, hypernatrémie.
  • Surcharge sodée, surcharge vasculaire.
  • Risque de dépression respiratoire en cours de perfusion, nécessitant un matériel d’intubation à proximité.
PDF

Laissez un commentaire

Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages