Cathéter veineux central fémoral

Matériel pour le patient lors de la mise ne place d’un cathéter veineux central fémoral.

  • Monitoring ECG, tension et oxymétrie pour surveillance du rythme cardiaque et des paramètres vitaux Matériel
  • pour l’opérateur
    • Masque chirurgical, bonnet, blouse stérile, deux paires de gants stériles
    • Lunettes de protection ou masque avec visière pour les non-porteurs de lunettes
  • Matériel pour la désinfection et l’anesthésie locale
    • Antiseptique à base de chlorhexidine ou d’iode
    • Champs enveloppants stériles
    • Aiguilles, seringues et anesthésique local (lidocaïne ou xylocaïne 1%) Matériel pour la ponction
    • Set de ponction avec seringues, aiguilles, introducteur métallique, lame de bistouri, dilatateur, cathéter, fil de Mersilène 3.0 serti
    • NaCl 0,9%, flacon de 50 ml avec transfert-set
  •  

Technique de pose d’un cathéter veineux central fémoral

Préparation

Anxiolyse si besoin 

30 minutes avant l’intervention :

  • lorazépam 1-2,5 mg s.l.
  • midazolam 7,5-15 mg p.o.

Il ne faut pas oublier que la meilleure anxiolyse consiste souvent en une bonne information donnée au patient quant à l’utilité du geste et à son déroulement. Si possible, il faut obtenir un consentement éclairé oral ou écrit.

S’assurer de l’absence d’allergies médicamenteuses.  Installer le moniteur et s’assurer que tout le matériel soit prêt. Le patient est alors positionné et les points de repère anatomiques recherchés.

Préparation du site de ponction du cathéter veineux central fémoral

Positionner le patient avec le bras le long du corps, la tête légèrement en extension et tournée du côté opposé au site de ponction.

Désinfection

Désinfection large de la peau autour du site de ponction (15-20 cm) du cathéter veineux central fémoral, en cercles concentriques et en direction centrifuge, au moins trois fois. Sur la peau saine, utiliser un antiseptique alcoolique à base de chlorhexidine ou d’iode ; pour des peaux brûlées ou abrasées, utiliser un antiseptique aqueux toujours à base de chlorhexidine ou d’iode.

Préparation du matériel

Après la désinfection, mettre la blouse stérile et changer de paire de gants stériles. Poser les champs stériles : en premier le champ situé contre soi et dans un deuxième temps le champ plus éloigné ; dégager uniquement la zone de ponction.

Préparer sur le champ : l’aiguille de repérage (22G) montée sur une seringue, l’aiguille de ponction (18G) montée sur une seringue (avec ou sans NaCl 0,9%) et le guide métallique. Le fait d’avoir tout le matériel devant soi facilitera le déroulement de la procédure. Remplir toutes les voies du cathéter avec du NaCl 0,9%, en contrôlant l’intégrité du cathéter, ensuite les fermer avec les clamps du cathéter.

cathéter veineux central fémoral

cathéter veineux central fémoral

Pose de cathéter : technique de Seldinger modifiée

Anesthésie superficielle au point de ponction

Procéder ensuite à l’anesthésie des tissus plus profonds (aiguille longue, 22G). Avancer de 3 à 5 cm jusqu’à repérer la veine. En avançant, appliquer toujours une légère aspiration à la seringue pour éviter le risque d’injecter le produit d’anesthésie en intraveineux. Attendre une à deux minutes que l’anesthésie soit efficace.

Ponction de la veine

avec l’aiguille de ponction (18G) montée sur une seringue de 5 ml ou 10 ml, toujours sous aspiration en exerçant une traction douce sur le piston de la seringue. Lorsqu’on pénètre dans la veine avec l’aiguille, la seringue se remplira rapidement de sang. Si la veine n’est pas trouvée à la profondeur voulue, on retire lentement la seringue par le même trajet, toujours en légère aspiration. Souvent le remplissage de la seringue par le sang veineux est obtenu uniquement lors du retrait car sous la pression de l’aiguille qui avance, la veine peut collaber et l’aiguille passer à travers sans que le sang puisse être aspiré.

Si malgré tout la veine n’est pas encore trouvée, retirer l’aiguille jusqu’au tissu sous-cutané, rediriger l’aiguille et répéter la manœuvre. Pour éviter des lésions mécaniques il ne faut jamais rediriger l’aiguille à mi-chemin. Une fois dans la veine déconnecter la seringue.

Attention : la présence d’un flux pulsatile et de sang rouge vif indique une ponction artérielle. Dans ce cas, retirer rapidement l’aiguille et comprimer pendant cinq à dix minutes. Ces caractéristiques peuvent par contre être absentes en cas d’hypotension, d’état de choc ou en cas d’hypoxémie sévère.

Introduction du guide métallique

Sous surveillance ECG, faire avancer le guide métallique à travers l’aiguille de ponction et avancer environ 20 cm. On s’assure que la première partie recourbée («J») du guide est orientée en direction du cœur. Une résistance minime se rencontre pendant l’avancement. En cas de résistance, faire pivoter le guide pour orienter le «J» différemment.

Une fois le guide en place, l’aiguille peut être retirée.

Introduction du cathéter veineux central fémoral

Élargissement de l’orifice de ponction avec un bistouri, le dilatateur est glissé sur le guide métallique afin de dilater les tissus sous-cutanés. Cela permet au cathéter, qui est flexible, un passage sans résistance directement dans la veine.  Une étude a mesuré que cette distance est généralement de 16,5 cm pour un adulte de taille moyenne.

Une fois le cathéter en place, le guide métallique est retiré complètement. Si le cathéter est positionné correctement, du sang est facilement aspiré par chacune des voies. Après ce contrôle, chaque voie est rincée avec du NaCl 0,9%. Ensuite, on peut procéder à la fixation du cathéter en utilisant le dispositif de fixation à pression contenu dans le set (fixation à ailettes).

Pansement

Le premier pansement se fera de préférence avec des compresses stériles et Mefix, en raison du risque de saignement. Par la suite le pansement peut se faire avec un pansement semi-perméable type Opsite ou Tegaderm. Ces derniers étant transparents, ils ont l’avantage de permettre un contrôle du point de ponction à tout moment, ce qui permet de reconnaître précocement les signes d’une éventuelle infection.

Abord pour la ponction veineuse fémorale

Anatomie

La veine fémorale est médiane à l’artère fémorale. En partant de la ligne médiane du pli inguinal vers l’externe, on trouve d’abord la veine, puis l’artère fémorales et enfin le nerf fémoral. Le ligament inguinal va de l’épine iliaque antérieure à la tubérosité pubienne. Le compartiment abdominal se trouve au-dessus de l’arcade inguinale.

Procédure détaillée

Repérer l’artère fémorale juste au-dessous du ligament inguinal. Le point de ponction du cathéter veineux central fémoral se trouve 1-2 cm en médialement à l’artère et 1-3 cm au-dessous du ligament inguinal(important pour éviter un hématome intra-/rétropéritonéal) (figure 3).

cathéter veineux central fémoral

 
  • Avancer en direction céphalique, le biseau de l’aiguille vers le haut, avec une incidence de 45° par rapport au plan horizontal.
  • Au cas de ponction artérielle, retirer l’aiguille et effectuer une compression pendant cinq à dix minutes.
  • Noter le soin dans le dossier du patient : pose du cathéter veineux central fémoral, taille, référence et numéro de lot du cathéter.


Réf : Revue médicale suisse

PDF

Laissez un commentaire

Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages
Mandragore Medecine d'Urgence

GRATUIT
VOIR