Déshydratation +/- hypernatrémie

Déshydratation +/- hypernatrémie

23 juillet 2017 Non Par Médecine d'urgence

Hypernatrémie = déshydratation intracellulaire = déshydratation globale (intra et extracellulaire, situation la plus fréquente).

Parfois la déshydratation n’intéresse que le secteur extracellulaire et la natrémie est normale (140 ± 5 mmol/L), ou basse (hyponatrémie). C’est le cas quand des pertes hydrosodées ne sont compensées que par des apports hydriques (tous les sportifs savent ça !)

La natrémie mesurée sous-estime la natrémie réelle en cas d’augmentation de la phase solide plasmatique (diabète, hyperprotidémie, hyperlipidémie).

Toutes les pertes hydro-sodées (rénales, digestives ou sudorales) sont hypotoniques (perte en eau > perte en sel).

En l’absence d’apports (hydriques et sodés), l’hypernatrémie est constante.

HNa quand soif non assouvie ou exprimée (vieux, invalides)

DIAGNOSTIC

Les principaux signes de déshydratation extracellulaire sont:

  • Perte de poids
  • Accélération de la fréquence cardiaque
  • Diminution de la PA
  • Oligurie
  • Pli cutané persistant
  • Élévation de l’Ht
  • IRF

Les signes de déshydratation intracellulaire sont: +++ si HNa élevée et rapide

  • Sécheresse des muqueuses, soif
  • Somnolence, asthénie, irritabilité, confusion
  • Crises convulsives, coma
  • Fièvre

Une correction trop rapide peut entraîner un œdème cérébral

DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE DEVANT UNE DÉSHYDRATATION

  • Examen clinique
  • Urée, créatinémie, kaliémie, calcémie
  • Protidémie, hématocrite
  • BU (glucose, acétone), iono U

Déshydratation

PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE

Les apports

  • Restaurer la volémie si déshydratation extracellulaire avec troubles hémodynamiques (colloïde).

Déshydratation extracellulairesans hypernatrémie (perte iso-osmotiques

  • Glucosé 5% avec 4g de Na Cl/l

Hypernatrémie :

  • eau pure per os si possible, glocose 5%

Surveillance

  • pouls TA diurèse, Na, urémie, créat, hématocrite,protidémie, glycémie

Traitement étiologique

 
PDF