Gangrène de Fournier

Gangrène de Fournier ou « Cellulite nécrosante des organes génitaux externes »

Gangrène de Fournier

Étiologie

Gangrène de Fournier primitive :

  • 5% des cas

Gangrène de Fournier secondaire :

  • Donc les plus fréquentes

Causes locales

  • Par exemple : fistule anale, abcès, sténose uréthrale + infection urinaire, traumatisme des organes génitaux externes, lésion cutanée infectée

Terrain particulier :

  • En tout premier lieu le diabète ++
  • Immuno-dépression
  • Alcoolisme
  • Insuffisance hépatique

Germes :

  • Anaérobies (bactéroïdes, clostridium)
  • E. Coli, pseudomonas, streptocoques
  • Mais le plus souvent une Infection mixte +++

Evolution rapide et bruyante

  • Débute par gêne scrotale, fébricule troubles digestifs
  • Puis œdème, crépitement sous cutaané, zone de nécrose cutanée, fièvre
  • Puis AEG, choc, Evolution foudroyante (contourage des lésions)

Examens :

  • NFS, créat., crase, groupe, RAI
  • Hémocultures, ECBU, prélèvements locaux

Traitement :

Urgence médico-chirurgicale, Hospitalisation en Réanimation

  • Tout d’abord une antibiothérapie triple :
    • Pénicilline + Aminosides + Métronioazole
  • Héparinothérapie
  • (oxygénothérapie hyperbare)
  • Bien sur une excision – Parage (+ sondage + colostomie)
    • Séances multiples
  • Ensuite, dans un deuxième temps :
    • Miel, Vacuum, Chirurgie de reconstruction
  • 30% de décès
PDF
Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages