Hyperkaliémie

DEFINITION

Hyperkaliémie = K>5 mmol/l
Eliminer :

  • Tout d’abord une pseudo hyperkaliémie: hémolyse.
  • Par ailleurs une fausse hyperkaliémie: hyperleucocytose >105/mm3, hyperplaquettose > 106 mm.

ÉTIOLOGIES d’une hyperkaliémie

Augmentation des apports

  • Cependant, c’est une cause exceptionnelle, en l’absence d’insuffisance rénale.

Défaut d’excrétion rénale

  • IRA ou IRC stade terminal
  • Hypo-aldostéronismes: médicaments (IEC, ARA2, AINS), insuffisance surrénale aiguë périphérique , néphropathie diabétique, néphrite interstitielle chronique, uropathie obstructive
  • Résistance à l’aldostérone: spironolactone
  • Autres médicaments : héparine, TMP-SMX, pentamidine, digitaliques, béta-bloquants, ciclosporine

Transfert du K du milieu intracellulaire vers le milieu extracellulaire

  • Acidose métabolique/respiratoire
  • Catabolisme tissulaire intense: sd de lyse tumorale, hémolyse massive, saignement digestif, brûlure étendue, rhabdomyolyse
  • Médicaments inhibant la pompe Na/K ATPase membranaire: intoxication aux digitaliques et bêta-b

SIGNES CLINIQUES

Tardifs, non spécifiques: paresthésies, faiblesse musculaire ascendante. Au stade ultime, tétraplégie flasque.

Signes ECG (gravité de l’hyperkaliémie)

  • D’abord des signes précoces: apparition d’ondes T amples, pointues, symétriques
  • Puis: diminution amplitude onde P, allongement intervalle PR, disparition onde P et élargissement  QRS
  • Enfin, le stade ultime: asystolie, fibrillation ventriculaire

hyperkaliémie

hyperkaliémie

ref ECG : e-cardiogram.com – Pierre Taboulet

TRAITEMENT D’UNE HYPERKALIÉMIE DÉCOUVERTE AUX URGENCES

Traitement étiologique

  • Premièrement, arrêter les médicaments hyperkaliémiants
  • Deuxièmement,restaurer la volémie
  • Troisièmement, corriger l’insuffisance rénale

Si K+ > 6mmol/L ou anomalies ECG

Antagoniser les effets du potassium sur les cellules myocardiques

si anomalie électrique significative (disparition onde P, élargissement QRS ou TDR)

  • Chlorure de calcium ou gluconate de calcium 10%: 1 ampoule IVL en 2 min
    • En l’absence de modification électrique: même dose répétée au bout de 5 minutes
    • CI si hypercalcémie ou Traitement digitalique
  • Chlorure de Magnésium 10% : 1 amp IVL 2 min si digitaliques

Favoriser le transfert du K dans les cellules

  • Insuline rapide 10 à 20 UI + 500 ml de G10% IVL en 20 min (si glycémie > 2,5 g/L, pas de Glucose)
  • OU 10 UI d’insuline rapide en bolus avec 100 ml de G30 % IV
  • Béta 2 adrénergiques par nébulisation: salbutamol 10 mg sur 10 min
  • Bicarbonate de Na 4.2%  250 ml sur 15 min (attention risque OAP chez patients anuriques)
  • Alerte du réanimateur

puis

  • KAYEXALATE ® 2 cuillères mesure (per os ou lavement)
  • arrêt des apports K+
  • traitement d’une cause réversible

Persistance à 1 heure K+ > 6mmol/L ou anomalies ECG

  • Diurétiques de l’anse: uniquement si surcharge hydrosodée : LASILIX ® furosémide  1 mg/kg en bolus IV
  • Si pH < 7,25, Bicarbonate 42/1000 IVL 100 ml en 30 min
  • Si pH > 7,25 et pas de contre-indication, Salbutamol aérosol 10 mg sur 10 min
  • Autres situations : renouveler Insuline (20 UI) Glucose (500 ml)
  • Discuter l’indication d’EER avec l’équipe de réanimation

Evaluation horaire jusqu’à obtention de K+ < 6 mmol/L et ECG normal

 

Si K+ < 6mmol/L, ECG normal

  • Kayexalate® 2 cuillères mesure (per os ou lavement)
  • Arrêt des apports K+
  • Traitement d’une cause réversible
  • Évaluation K+ à 6-24 heures

Liens
PDF
Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages
Mandragore Medecine d'Urgence

GRATUIT
VOIR