Hypokaliémie

Définition

L’hypokaliémie se définit par une kaliémie inférieure à 3,5 mM/L

Étiologie de l’ hypokaliémie

En premier lieu les pertes digestives (KU adaptée < 20 mMol/L)

  • Par vomissements, diarrhées, 3eme secteur

Ensuite l’excès d’excrétion rénale (KU inadaptée > 20 mMol/L)

Pas d’HTA:

  • Diurétiques de l’anse et thiazidiques,
  • Hypomagnésémie,
  • Acidoses tubulaires

HTA :

  • Hyperaldostéronisme primaire (adénome de Conn, hyperplasie bilatérale des surrénales),
  • Hyperaldostéronisme secondaire ( sténose AR, tumeur à rénine et HTA maligne),
  • Hyperminéralocorticisme (sd de Cushing, Réglisse et blocs enzymatiques complexes)

Transfert de potassium du milieu extracellulaire vers le milieu intracellulaire

  • Alcalose métabolique / respiratoire
  • Médicaments: insuline, béta2 adrénergiques

Baisse des apports

  • Anorexie mentale

Signes cliniques

  • Tout d’abord ils sont tardifs et non spécifiques: crampes, myalgies, faiblesse musculaire débutant aux MI évoluant de façon ascendante. Au stade ultime: tétraplégie flasque
  • L’atteinte des muscles lisses peut entraîner un iléus et une rétention aiguë d’urine 

Signes ECG d’une hypokaliémie

  • L’ECG doit être systématique pour toute hypokaliémie inférieure à 3 mM/L
  • Précoce: aplatissement diffus voire une inversion des ondes T, apparition d’ondes U, et pseudo allongement du QT (en fait espace QU)
  • Puis sous décalage du segment ST
  • Enfin hyperexcitabilité supra ventriculaire (ESA, ACFA) et ventriculaire (ESV, torsades de pointes, TV)

Traitement d’une hypokaliémie découverte aux urgences

Traiter la cause

Supplémenter en potassium

  • KCl per os: par exemple, Diffu K 600 mg ®: 3 à 12 cp / jour, à répartir en 3 fois/jour
  • Chlorure de potassium IV (si modifications ECG, vomissements, hypokaliémie profonde):
    • En premier lieu, lire toutes les mentions de l’étiquetage
    • Toujours diluer dans une solution pour perfusion (concentration maximale 50 mmol/L de potassium soit 4 g/L de KCl, chez l’adulte)
    • Perfuser lentement en IV en contrôlant la vitesse (< 15 mmol/heure de potassium soit environ 1 g/heure de KCl, chez l’adulte)
    • Enfin surveiller les paramètres cliniques et biologiques + monitoring cardiovasculaire  
    • KCL injectable adulte – recommandations de bon usage  
    • Pour des concentrations supérieures ou des vitesses d’administration supérieures : VVC

Mettre le KCI dans du soluté physiologique car le soluté glucosé favorise la libération d’insuline et donc la baisse de la kaliémie

Corriger une hypomagnésémie si besoin: sulfate de magnésium per os ou IV


  • Réf :
PDF
Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages
Mandragore Medecine d'Urgence

GRATUIT
VOIR