Hyponatrémie

Hyponatrémie

Q1 HYPONATRÉMIE HYPOOSMOLAIRE  ?

  • Osmolarité efficace = 2 Na + glucose (N  : 285 +/- 10 mosmol/kg d’eau)
  • Hyponatrémie hypertonique  : il existe une hyper osmolarité, il n’ y a pas d’hyperhydratation intracellulaire mais l’inverse (déshydratation intracellulaire)  ; Ex  : diabète déséquilibré.

Q2 LE SEC EST DIMINUÉ  ?

Étiologies

  • Pertes digestives (natriurèse < 20 mmol/L)
  • Pertes Rénales (natriurèse > 20 mmol/L) :
  • diurétiques,
  • insuffisance surrénale aiguë,
  • polyurie osmotique (diabète décompensé ou perfusion de mannitol)
  • Troisième secteur : syndrome occlusif, péritonite, pancréatite aiguë, rhabdomyolyse, hémorragie
  • Autres : perte cutanée (plutôt hyperNa sauf si compensation uniquement par eau)

Signes cliniques et biologique de diminution du SEC

  • Perte de poids, tachycardie, hypotension artérielle (signe tardif), oligurie (< 500 mL/j), soif
  • IRA fonctionnelle (rapport Urée/Créatinine >100), hK, élévation des bicar, natriurèse < 20 mmol/L (sauf si pertes rénales), osmolalité urinaire > 500 mosmol/kg d’eau, augmentation protides et hématocrite

Traitement d’une hyponatrémie avec un SEC diminué

  • Traitement de la cause (arrêt diurétiques…)
  • Soluté salé à 9g/L (0,9%) IV
  • Apport de K au besoin
  • Objectif de correction :
    • 12 mmol/L/jour
    • si trop rapide : risque de myélinolyse centropontine et extrapontine
  • Si signes de gravité (coma, convulsion) : correction rapide initiale de la natrémie (1 mmol/L/h) pendant quelques heures avec du soluté de NaCl hypertonique

Q3 Le SEC est augmenté ?

Signes cliniques et biologique d’augmentation du SEC

  • Prise de poids, OMI, ascite, épanchement pleural
  • Au maximum tableau d’anasarque Etiologies
  • Diminution du volume artériel efficace : insuffisance cardiaque, syndrome néphrotique, cirrhose
  • Rétention rénale primitive de sel : Insuffisance rénale chronique préterminale

Traitement

  • Traitement de la cause
  • Restriction hydrique (750 ml par jour)
  • Régime désodé +/- diurétiques

Q4 LE SEC EST NORMAL ?

Etiologies

  • Hypothyroidie
  • Insuffisance surrénale haute
  • Syndrome de sécrétion inappropriée d’ADH (SIADH)

Critères diagnostics:

  • Hyponatrémie hypo-osmolaire (osmolalité plasmatique < 275)
  • Osmolalité urinaire > 100 mosmol/Kg d’eau (souvent > 300) donc inadaptée
  • Natriurése > 40 mmol/L
  • Normovolémie
  • Pas d’insuffisance rénale, TSH et cortisolémie normales
  • Kaliémie et bicarbonates normaux

Causes :

  • Tumeurs : cancer bronchique à petites cellules
  • Médicaments : tous les psychotropes sauf les benzo, Carbamazépine, chimiothérapie (cyclophosphamide, vincristine), AINS, thiazidiques, dofibrate, chlorpropamide, ocytocine
  • Post opératoire (douleur, nausées et morphiniques favorisent la sécrétion inappropriée d’ADH)
  • Neurologique : méningite, encéphalite, abcès, tumeur
  • Pulmonaire : pneumopathie, abcès, tuberculose, asthme
  • Drogues : ecstasy, amphétamines
  • Minirin (ADH de synthèse)
  • Potomanie (osmolalité urinaire < 100 mosmol/Kg d’eau)
  • Syndrome des buveurs de bière, tea and toast syndrome, anorexie mentale (osmolalité urinaire < 100 mosmol/Kg d’eau)

Traitement

  • SIADH
    • Traitement de la cause
    • Restriction hydrique 750 mL/j
  • Objectif de correction 12 mmol/L/jour (si trop rapide : risque de myélinolyse centropontine et extra pontine)
  • Signes de gravité (coma, convulsion) : correction rapide initiale par un soluté de NaCI hypertonique
  • Potomane : reprise d’une consommation de boisson normale
  • Buveur de bière, tea and toast : reprise d’une alimentation normale

 

 
PDF
Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages
Mandragore Medecine d'Urgence

GRATUIT
VOIR