Hyponatrémie

Hyponatrémie

Q1 HYPONATRÉMIE HYPOOSMOLAIRE  ?

  • Osmolarité efficace = 2 Na + glucose (N  : 285 +/- 10 mosmol/kg d’eau)
  • Hyponatrémie hypertonique  : il existe une hyper osmolarité, il n’ y a pas d’hyperhydratation intracellulaire mais l’inverse (déshydratation intracellulaire)  ; Ex  : diabète déséquilibré.

Q2 LE SEC EST DIMINUÉ  ?

Étiologies

  • Pertes digestives (natriurèse < 20 mmol/L)
  • Pertes Rénales (natriurèse > 20 mmol/L) :
  • diurétiques,
  • insuffisance surrénale aiguë,
  • polyurie osmotique (diabète décompensé ou perfusion de mannitol)
  • Troisième secteur : syndrome occlusif, péritonite, pancréatite aiguë, rhabdomyolyse, hémorragie
  • Autres : perte cutanée (plutôt hyperNa sauf si compensation uniquement par eau)

Signes cliniques et biologique de diminution du SEC

  • Perte de poids, tachycardie, hypotension artérielle (signe tardif), oligurie (< 500 mL/j), soif
  • IRA fonctionnelle (rapport Urée/Créatinine >100), hK, élévation des bicar, natriurèse < 20 mmol/L (sauf si pertes rénales), osmolalité urinaire > 500 mosmol/kg d’eau, augmentation protides et hématocrite

Traitement d’une hyponatrémie avec un SEC diminué

  • Traitement de la cause (arrêt diurétiques…)
  • Soluté salé à 9g/L (0,9%) IV
  • Apport de K au besoin
  • Objectif de correction :
    • 12 mmol/L/jour
    • si trop rapide : risque de myélinolyse centropontine et extrapontine
  • Si signes de gravité (coma, convulsion) : correction rapide initiale de la natrémie (1 mmol/L/h) pendant quelques heures avec du soluté de NaCl hypertonique

Q3 Le SEC est augmenté ?

Signes cliniques et biologique d’augmentation du SEC

  • Prise de poids, OMI, ascite, épanchement pleural
  • Au maximum tableau d’anasarque Etiologies
  • Diminution du volume artériel efficace : insuffisance cardiaque, syndrome néphrotique, cirrhose
  • Rétention rénale primitive de sel : Insuffisance rénale chronique préterminale

Traitement

  • Traitement de la cause
  • Restriction hydrique (750 ml par jour)
  • Régime désodé +/- diurétiques

Q4 LE SEC EST NORMAL ?

Etiologies

  • Hypothyroidie
  • Insuffisance surrénale haute
  • Syndrome de sécrétion inappropriée d’ADH (SIADH)

Critères diagnostics:

  • Hyponatrémie hypo-osmolaire (osmolalité plasmatique < 275)
  • Osmolalité urinaire > 100 mosmol/Kg d’eau (souvent > 300) donc inadaptée
  • Natriurése > 40 mmol/L
  • Normovolémie
  • Pas d’insuffisance rénale, TSH et cortisolémie normales
  • Kaliémie et bicarbonates normaux

Causes :

  • Tumeurs : cancer bronchique à petites cellules
  • Médicaments : tous les psychotropes sauf les benzo, Carbamazépine, chimiothérapie (cyclophosphamide, vincristine), AINS, thiazidiques, dofibrate, chlorpropamide, ocytocine
  • Post opératoire (douleur, nausées et morphiniques favorisent la sécrétion inappropriée d’ADH)
  • Neurologique : méningite, encéphalite, abcès, tumeur
  • Pulmonaire : pneumopathie, abcès, tuberculose, asthme
  • Drogues : ecstasy, amphétamines
  • Minirin (ADH de synthèse)
  • Potomanie (osmolalité urinaire < 100 mosmol/Kg d’eau)
  • Syndrome des buveurs de bière, tea and toast syndrome, anorexie mentale (osmolalité urinaire < 100 mosmol/Kg d’eau)

Traitement

  • SIADH
    • Traitement de la cause
    • Restriction hydrique 750 mL/j
  • Objectif de correction 12 mmol/L/jour (si trop rapide : risque de myélinolyse centropontine et extra pontine)
  • Signes de gravité (coma, convulsion) : correction rapide initiale par un soluté de NaCI hypertonique
  • Potomane : reprise d’une consommation de boisson normale
  • Buveur de bière, tea and toast : reprise d’une alimentation normale

 

 
PDF
Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages