Luxation MCP du pouce

Introduction

Tout d’abord la luxation MCP du pouce dorsale est la plus fréquente. Elles ont été décrites par Farabeuf en 1876.

La luxation MCP du pouce dorsale

Clinique 

La Luxation MCP du pouce simple complète. Alors le pouce est douloureux et présente un aspect en Z, avec l’articulation métacarpophalangienne en hyper-extension et l’articulation interphalangienne en flexion. La désinsertion de la plaque palmaire est donc proximale. En effet elle suit la première phalange, accompagnée des sésamoïdes.

Enfin le risque est l’incarcération de la plaque palmaire des sésamoïdes entre la tête du premier métacarpien et la base de la première phalange, les muscles thénariens passant de part et d’autre de la tête du premier métacarpien.

La radiographie

Elle est systématique avant et après réduction.  En premier elle confirme le diagnostic de luxation MCP du pouce et secondairement permet de rechercher une lésion osseuse associée. Enfin elle confirme la réduction et l’absence d’incarcération des sésamoïdes.

Réduction d’une luxation MCP du pouce

Attention, la réduction par traction entraîne un risque d’incarcération sésamoïde .

La réduction s’obtient par la manœuvre de Farabeuf pour prévenir l’incarcération des sésamoïdes :

  • 1. Tout d’abord, maintenir P1 en hyperextension, en exerçant une pression sur la base de la première phalange à sa face dorsale.
  • 2. Ensuite pousser sur la base P1 jusqu’au passage de la MCP  et à ramener la première phalange en flexion.
  • 3. Enfin après réduction, on teste la stabilité frontal, de même que les ligaments latéraux.
luxation MCP du pouce
manoeuvre de Farabeuf

Si l’on ne retrouve pas d’instabilité, ont met en place une immobilisation de la première colonne est mise en place pour 6 semaines.

En cas de luxation irréductible, la plaque palmaire s’incarcère entre la tête du premier métacarpien et la base de la première phalange.

luxation MCP du pouce

Alors la réduction s’effectue à ciel ouvert au bloc opératoire.

La luxation MCP du pouce palmaire est rare

Le pouce se voit désaxé avec une déformation en baïonnette.

Les luxations palmaires sont beaucoup plus rares que les luxations postérieures de la MP du pouce.

Le mécanisme le plus pourvoyeur des luxations palmaires est le traumatisme en hyper flexion de la MP du pouce. La présence d’une luxation palmaire de la MP du pouce impose la recherche d’une entorse grave associée.

Certaines luxations stables sans atteintes sévères des ligaments collatéraux peuvent se réduire à ciel fermé.

La majorité des cas rapportés dans la littérature ont été traités chirurgicalement non pas à cause de l’irréductibilité mais à cause de l’instabilité remarquable de la MP du pouce. Le résultat est généralement satisfaisant après un traitement bien conduit.

La luxation palmaire de la MP du pouce s’associe assez souvent à des lésions capsulo-ligamentaires sévères. Une prise en charge adéquate par des chirurgiens expérimentés permet d’éviter l’évolution vers l’instabilité et la douleur chronique de la MP


Réf :

PDF
Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages
Mandragore Medecine d'Urgence

GRATUIT
VOIR