Myonécroses

DÉFINITION

DHBN + atteinte musculaire, on parle également de gangrène gazeuse.

EPIDÉMIOLOGIE

Mortalité

Elle est de 30%, avec extension du tronc de 60%.

Germes

  • Clostridium perfringens (70%)
  • Steptocoque anaérobie
  • Bacteroïdes fragilis.

FACTEURS DE RIQUE

  • Contexte post-traumatique à partir de germes telluriques.
  • Escarres,
  • Maux perforants plantaires
  • Ponction, injection (corticoïdes ou AINS)
  • Post-chirurgicale : digestive, urologique, gynécologique

CLINIQUE

Incubation courte (6 à 48h).

Signes locaux

Douleurs vives d’intensité croissante.

Signes locaux limités (peau froide et décolorée, œdème tendu jaunâtre, exsudat fluide, sale non purulent)

Extension foudroyante: érythème bronzé, contexte fébrile,peau froide couvert de zones nécrotiques et de bulles, odeur nauséabonde, crépitation neigeuse signant la présence d’air dans les masses musculaires.

Tableau de choc septique

Fièvre, tachycardie, hypotension artérielle, oligurie, ictère, polypnée, troubles de conscience, coagulopathie.

PDF

Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages