Plaies aux Urgences

Dans la prise en charge de plaies aux urgences, les premiers soins se font au tri : Désinfection, lavage abondant au sérum physiologique.

Status

  • L’examen clinique recherche  :
    • Signes infectieux
    • Status neuro-musculaire, vasculaire
    • Présence d’un corps étranger ?
    • Emphysème ? +/-radio
  • Soins de plaie :
    • Désinfection, champage, anesthésie locorégionale
    • Exploration +/- avec garrot, avec une sonde boutonnée si nécessaire : en cas de lésion de structure noble, avis spécialisé.
    • Parage en cas de berges nécrotiques
    • Suture de plaie si récente (<12 heures), non contuse, non souillée -> Suture (Stéristrip®, colle, points simples, points d’hémostase en X, agrafes…) +/- drain de Penrose , et pansement adapté.
    • Si plaie ancienne, lavage minutieux+++, parage et suture non étanche
  • Douleur : · Antalgie au besoin (méopa, protocole de morphine topique,…)
  • Antibiotique préemptif uniquement si :
    • Plaie fortement contaminée, contamination tellurique ou excréments
    • Fracture ouverte, exposition articulaire ou tendineuse : avis spécialisé
    • Terrain à risque selon situation (diabète, immunosuppression, chimio, asplénisme, artériopathie, insuffisance veineuse, …)
    • Durée : 5-7 jours
    • En première intention
      • amoxicilline et acide clavulanique à la posologie de 1 g trois fois par jour chez l’adulte et une dose-poids trois fois par jour che l’enfant.
    • En cas d’allergie aux ß-lactamines
      • chez l’adulte est la pristinamycine à 1 g deux à trois fois par jour ou la clindamycine 600 mg trois fois par jour. Chez l’enfant, l’antibiothérapie proposée en cas d’allergie est la pristinamycine à 50 à 100 mg.kg-1.j-1ou la clindamycine 15-40 mg.kg-1.j-1 en trois prises.
    • En cas de morsure 
  • Vaccination antitétanique

VAT plaie

  • En cas de morsure animale, protocole antirabique, suivant état vaccinal 
  • Immobilisation si :
    • Plaie en regard d’une articulation avec risque de déhiscence · Plaie de la main selon avis spécialisé
    • Prise en charge globale du terrain +/- avis spécialisé (diabète déséquilibré, immunosuppression, artériopathie, insuffisance veineuse, …)

Suture quel fil utilisé et quelle durée

LocalisationTaille du filDurée
Visage5/05 j
Cou4/010 – 14 j
Oreille4/010 – 14 j
Scalp2/06 – 8 j
Tronc3/015 – 21 j
Main face dorsale4/010 – 14 j
Main face palmaire4/014 j
Membre inférieur3/015 – 21 j
Pied3/012 -14 j
Membre supérieur3/012 -14 j
Pénis4/08 – 10 j
  • Muqueuse, lèvre rose : fil résorbable à résorption rapide (4-0)
  • Peau type « papier cigarette » décollée : appliquer la peau avec fil résorbable rapide (4-0) et y faire de petites incisions de décharge (évacuation des sérosités, hématome)
  • Tissus sous-cutanés : fil résorbable (4-0)
  • Lit de l’ongle, tendon, muscle, avis spécialisé

Avis spécialisé

  • Plaie pénétrante (arme à feu, arme blanche, Karcher®, produit chimique,…)
  • Plaie en regard d’un axe vasculo-nerveux ou d’un organe vital (instable? ischémie aiguë? déficit?)

Contrôle clinique

Premier contrôle :

  • Morsure : -> contrôle à 24 heures 
  • Plaie à haut risque infectieux -> contrôle à 24-48 heures
  • Autre : -> contrôle selon le terrain et la plaie

Ablation des fils

  • Durée préconisée selon localisation de la plaie cf tableau ci-dessus
  • Après ablation des fils, conseiller au patient l’application sur la cicatrice d’une crème de protection solaire « écran total » pendant 1 année.

Plaies à ne pas suturer

  • Principes de soins de plaie avec perte de substance
    • Cautérisation par bâton nitrate d’argent (Argentrix®), ou pansement compressif
    • Usage de pansement spécifique (compresses Alginate de calcium, tampon Tabotamp®, etc.)
    • Pansement vaseliné (cf. tulle gras)
  • Ne pas suturer (cicatrisation dirigée ou avis spécialisé)
    • Plaie avec petite perte de substance sans exposition des structures nobles
    • Morsures 
    • Si plaie délabrante, avis spécialisé
    • Plaies souillées à haut risque infectieux
    • Cartilage de l’oreille

Facteurs de risque de retard de cicatrisation

  • Diabète, tabagisme, alcoolisme
  • Dénutrition
  • Âge très avancé
  • Traitements en cours (corticoïdes, immunosupression, …)

Réf : Closure of minor skin wounds with sutures

PDF

Laissez un commentaire

Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages