protocole arret cardio respiratoire (ACR)

protocole arret cardio respiratoire (ACR)

23 juillet 2017 Non Par Médecine d'urgence

Arbre décisionnel dans le protocole arret cardio respiratoire

protocole arret cardio respiratoire

DÉFINITION

C’est l’inefficacité totale du cœur à générer un débit cardiaque, ainsi il n’assure plus sa fonction mécanique. Le pronostic à long terme est donc toujours médiocre moins de 5% des patients survivent sans séquelle neurologique.

Protocole arret cardio respiratoire – Diagnostic

Un coma profond hypotonique, flasque avec une ventilation nulle (ou mouvements respiratoires inefficaces: gasp)

Le monitorage électro-cardiographique doit être réalisé immédiatement afin de déterminer le type d’ACR:

  • En premier lieu un rythme non choquable : asystolie ou complexes larges avec une fréquence lente: rythme sans pouls (RSP)
  • Ensuite un rythme choquable : tracé irrégulier anarchique: fibrillation ventriculaire (FV)

Protocole arret cardio respiratoire – Pièges

  • Les convulsions généralisées à la phase initiale
  • Les mouvements respiratoires lents, inefficaces peuvent être présents (gasp)
  • Un tracé ECG complexes fins, réguliers, 60-80/min, pacemaker  ?
  • Une mydriase initiale n’est pas un élément pronostic
  • Ne pas injecter d’adrénaline  dans une tubulure contenant du bicarbonate de sodium

Protocole arret cardio respiratoire – Pronostic

Liste des facteurs pronostics

  • Allongement du no-flow
  • Lieu de l’ACR
  • Type de l’ACR: choquable > non choquable
  • Absence de témoin
  • interruption du massage cardiaque

Mais l’age n’est pas un facteur pronostic

CONDUITE À TENIR EN 2 TEMPS

Protocole arret cardio respiratoire – Traitement non médicalisé / Traitement médicalisé

D’abord la réanimation non médicalisée comporte:

  • En premier lieu alerter (SAMU, urgentiste, réanimateur de garde…)
  • MCE à un rythme d’environ 100 compressions/min
  • La ventilation assistée de type “bouche à bouche » n’est plus systématique pendant les première minutes de réanimation. Mais si elle est pratiquée le rythme est de 30 compressions pour 2 insufflations.

Ensuite la réanimation dépend du type de l’ACR:

Mais dans tous les cas l’interruption du massage cardiaque doit être le plus réduit possible.

Recherche d’une étiologique et son traitement éventuel :

  • Hypovolémie : remplissage
  • Tamponnade : décompression de sauvetage
  • Pneumothorax, Hémothorax: drainage
  • Hypothermie : réchauffage
  • Hyperkaliémie : bicarbonate

Liens:

  • Pose voie intra osseuse 
  • Adrénaline 
  • Cordarone 

Ref:

PDF