Salpingite

Anamanèse

  • Antécédents de salpingite, stérilet,  ou alors nombreux partenaires
  • Ensuite les manœuvres récentes endo-utérines

Clinique

  • Tout d’abord, les douleurs pelviennes bilatérales
  • Fièvre
  • Leucorrhées malodorantes
  • Dyspareunie
  • Douleur à la décompression abdominale, possible défense
  • TV douloureux

Biologie

  • Hyperleucocytose
  • Enfin les prélèvements endo-cervicaux sont indispensables.

Échographie pelvienne

  • Toutefois elle est le plus souvent normale, recherche collection (pyosalpinx). Diagnostic affirmé lors de la cœlioscopie qui permet des prélèvements à visée bactériologiques

POINTS CLÉS

Germes transmis par voie sexuelle :

  • Chlamydiae, Neisseria gonorrae, Mycoplasma urealyticum, anaérobies

La clinique est essentielle au diagnostic

  • Car la moitié des salpingites sont atypiques ou décapitées. Il ne faut donc pas attendre un tableau complet pour traiter. Ainsi s’il existe un doute diagnostic, il faut discuter une laparoscopie.

Enfin penser à traiter le partenaire

PRONOSTIC

Fonctionnel

  • Tout d’abord, le risque de stérilité, GEU, les douleurs chroniques pelviennes

Évolutif

  • En premier lieu la pelvipéritonite :
    • Nausée, vomissement, Signes d’irritation péritonéale, Douleur intense aux touchers pelviens
  • Enfin la constitution secondaire d’abcès.

TRAITEMENT

  • Hospitalisation
  • Antibiothérapie IV :
    • amoxicilline acide clavulanique 1gx3/jour IV
    • et ofloxacine ou ciprofloxacine 200mgx2/jour
  • Antalgiques à adapter en fonction de la douleur
  • Discuter la cœlioscopie en cas de doute diagnostique ou chez une femme jeune désireuse de grossesse
  • Traiter le partenaire
  • Retrait du stérilet
 
 
PDF
Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages
Mandragore Medecine d'Urgence

GRATUIT
VOIR