Syncope prise en charge

Définition

La syncope est une perte de connaissance (PC) complète, brutale, brève, accompagnée perte de tonus posturale, et spontanément résolutive.

Les lipothymies = malaise avec impression angoissante d’évanouissement immédiat, d’apparition brutale, durant quelques instants et complètement réversible.

Syncopes et lipothymies sont toujours d’origine cardiovasculaire.

La prise en charge initiale d’une syncope

Il faut répondre à 3 questions:

  • Tout d’abord s’agit-il réellement d’une syncope ?
  • En outre les éléments d’orientation utiles au diagnostic étiologique ?
  • Par ailleurs le risque de complications cardiovasculaires ou de mort subite ?

Causes cardiaques primitives

Les causes électriques: ECG

  • En premier lieu les troubles de conduction : BAV complet paroxystique, BSA paroxystique
  • Enfin les troubles du rythme: torsade de pointe, TSV ou TV

Les causes structurelles: ECHO

  • D’abord, un obstacle à l’éjection ventriculaire :
    • Rétrécissement Aortique (RA) : syncope d’effort
    • cardiomyopathie hypertrophique: syncope d’effort
  • Myxome de l’oreillette gauche : syncope aux changements de position
  • Enfin , l’hypertension artérielle pulmonaire

Causes réflexes

Étiologies hétérogènes d’une syncope, stimulation inadéquate du système nerveux autonome.

  • vaso-vagale: contexte émotionnel intense (peur, douleur…), et souvent précédée de prodromes évocateurs (sueurs, nausées, pâleur)
  • situationnelle: favorisée par un événement spécifique, aigu (toux, effort de défécation, miction, exercice physique…)
  • hypersensibilité sino-carotidienne: survient en contexte de stimulus du glomus carotidien (col serré, rasage) ; attestée par une pause ou une hypotension artérielle lors du massage sino-carotidien

Hypotension orthostatique

  • primitive: maladie de Parkinson, dysautonomie (diabète,…)
  • iatrogène
  • hypovolémie: hémorragie, déshydratation…

Traitement

Évaluation du risque

En fait il faut rechercher les complications cardiaques ou de mort subite

  • ATCD personnels ou familiaux de cardiopathie
  • A l’effort
  • Palpitations lors de la syncope
  • Insuffisance cardiaque
  • Anomalies ECG
  • Anémie, désordre hydroélectrolytique

Bilan étiologique

  • D’abord :
    • monitorage ECG continu par télémétrie pour 24h
    • échocardiographie, anomalie structurelle
  • Ensuite :
    • holter ECG, éventuellement holter implantable
    • tilt test afin d’évaluer le système nerveux autonome
    • épreuve d’effort en cas de syncope d’effort
    • exploration électro physiologique, évaluer délais de conduction, réaliser tests pharmacologiques (Ajmaline, Adénosine) et rechercher une tachycardie inductible.

Les Traitements

  • En conclusion les traitements dépendent de l’étiologie qui sera retrouvée à l’origine de la syncope.
Évaluation diagnostique d’un syncope
      
réflexe ou par intolérance à l’orthostatisme d’origine cardiaque inexpliquée et à haut risque de MSC
    
imprévisible ou fréquente prévisible ou rare Arythmies cardiaques Malaises structuraux (cardiaque ou cardio-pulmonaire) Maladie coronaire, CMD, CMHO, DAVD, canalopathies
    
Envisager un traitement spécifique ou un traitement retardé (guidé par documentation ECG) Éducation, réconfort, évitement des causes déclenchantes Traitement spécifique de l’arythmie causale Traitement de la pathologie sous-jacente Envisager la pause d’un DAJ selon les recommandations actuelles des défibrillateurs

PDF

Laissez un commentaire

Generic selectors
Les expressions exactes
Recherche dans les titres
Recherche dans le contenbu
Recherche dans les articles
Recherche dans les pages