ACSOS du traumatisé cranien

ACSOS du traumatisé cranien

23 juillet 2017 Non Par Médecine d'urgence

Les ACSOS sont les agressions cérébrales secondaires dont l’origine est systémique :
Le concept repose sur la constatation, qu’au delà de la zone lésionnelle il existe une zone ischémique qui n’est pas définitivement lésée et qui peut donc évoluer en fonction de caractéristiques systémiques influant sur la Pression de perfusion cérébrale.

Liste des ACSOS

avec pour chaque item les différentes étiologies, sur lesquelles la thérapeutique adéquate doit être entreprise.

  • Hypoxémie : hypoventilation – traumatismes thoraciques – inhalation
  • Hypotension : hypovolémie – anémie – insuffisance cardiaque – sepsis – atteinte médullaire
  • Anémie : saignements internes ou extériorisés (traumatismes associés, épistaxis, plaies du scalp, etc.)
  • Hypertension : douleur – trouble neurovégétatif – insuffisance d’analgésie ou de sédation
  • Hypercapnie : dépression respiratoire
  • Hypocapnie : hyperventilation, spontanée ou induite
  • Hyperthermie : hypermétabolisme – réponse au stress – infections
  • Hyperglycémie : hypothermie, perfusion de soluté glucosé, réponse au stress
  • Hypoglycémie : nutrition inadéquate
  • Hyponatrémie : remplissage avec des solutés hypotoniques pertes en sodium excessives

Lutter contre les ACSOS :

Assurer une pression de perfusion suffisante pour le cerveau

la Pression de Perfusion cérébrale est égale à PPC=PAM-PIC

Où la PAM est la pression artérielle moyenne et où la PIC est la pression intra crâniennes

L’objectif de PAS doit être maintenu entre 110 et 130mmHg

Cet objectif peut nécessiter l’utilisation de drogues vaso actives (en particulier Noradrénaline)

Assurer une Hématose convenable permettant d’obtenir :

  • Une normocapnie
  • Une saturation en oxygène supérieure à 95%

Ces objectifs nécessitent souvent une ventilation artificielle, un monitorage de la SpO2 et de l’EtCO2 avec un objectif de PaCO2 entre 35 et 40 mmHg ou à défaut EtCO2 entre 30 et 35mmHg

Lutter contre l’hyperthermie ou l’hypothermie :

en utilisant les moyens de réchauffement externes ou au contraire les antipyrétiques pour un objectif entre 35 et 37°C

Lutter contre l’anémie :

il n’existe pas de données précises mais on peut retenir qu’une anémie doit être corrigée si Hb < 8g

Lutter contre l’hyperglycémie :

en utilisant éventuellement une insulinothérapie à la seringue électrique avec un objectif alors entre 4 et 7 mmol/l

Lutter contre les troubles de l’hémostase

en particulier pour les patients sous traitement anticoagulants par la prescription la plus rapide possible de PPSB (sans attendre le TP ou le scanner)

Récapitulatif des ACSOS

ACSOSObjectif – Moyens
HypotensionPAS 110-130 mmHg, PAM entre 65 et 75 – Noradrénaline à doses croissantes
Hypo-HypercapniePa CO2 35-40 mmHg à défaut EtCO2 30-35 mmHg – Ventilation Mécanique
HypoxieSpO2 >95% Oxygénation – Ventilation Mécanique
Hypo-Hyperthermie 35-37° – Réchauffement, Antipyrétiques
Anémie>8g/l – Transfusion
HyperglycémieEntre 4 et 7 mmol/l – Insulinothérapie PSE
Troubles de l’hémostase induit par AVK TP 100% – PPSB


Liens :

Score de Glasgow cérébral

Protocole TC

Réf :

PR-ULI-URG-PEC-N°120 [Prise en charge des traumatismes crâniens graves adulte aux urgences] [version n°1] [mai 2011]

Urgences Serveur

PDF