XYLOCAINE 1% et 2%

XYLOCAINE 1% et 2%

4 novembre 2017 0 Par Médecine d'urgence

Présentation – conservation

  • 1% Flacon de 200 mg (20 ml).
  • 2% Flacon de 400 mg (20 ml).

Propriétés pharmacologiques

  • Anesthésique local et antiarythmique.
  • Effet stabilisant de membrane.

Indications

  • Anesthésie locale, locorégionale par bloc périphérique.
  • Prévention des extrasystoles ventriculaires, tachycardie ventriculaire ou récidive de fibrillation ventriculaire.
  • Prévention de l’hypertension intracrânienne lors de l’intubation.
  • Syndrome douloureux (voie IV lente en cas de pancréatite).
  • Prévention de la douleur lors de l’injection de Diprivan .

Contre-indications

  • Allergie à la lidocaïne.
  • Epilepsie non contrôlée.

Posologie

  • Adulte :
    • Arrêt cardiaque par FV :
      • 1.5 mg/kg en IV lente (en cas d’échec de l’adrénaline ) ;
      • Dose maximale : 3 mg/kg.
    • Trouble du rythme ventriculaire :
      • 1 à 1.5 mg/kg en IV lente ;
      • Puis relais IVSE : 1 à 1.5 mg/kg/h dans du G5%.
    • Prévention de l’hypertension intracrânienne lors de l’intubation : 1.5 mg/mg/kg en IV lente.
    • Syndrome douloureux : 1 mg/kg en IV lente.
    • Bloc crural : 200 mg en infiltration.
  • Enfant :
    • Trouble du rythme ventriculaire :
      • Dose de charge : 1 mg/kg en IV lente,
      • Relais : 20 à 50 mcg/kg/mn.
    • Bloc crural : 2.5 mg/kg en infiltration.
    • Dose maximale : < 200 mg par acte anesthésique.

Préparation – voies d’administration – dilution

  • Injection locale ou voie IV.
  • Dilution dans du G5% ou du NaCl à 0.9%, si besoin.

Incompatibilités physico-chimiques

  • Ne pas mélanger à d’autres médicaments.

Délai et durée d’action

  • Délai d’action : quasi immédiat pour les troubles du rythme ;
  • 10 mn pour une anesthésie locale.
  • Durée d’action : 20 à 30 mn pour les troubles du rythme ;
  • 45 à 75 mn pour une anesthésie locale.

Interactions médicamenteuses

  • Bétabloquants → effet dépresseur ventriculaire.
  • Digitaliques → risques de brachycardie et de troubles de conduction auriculoventriculaire.

Effets secondaires

  • Réaction allergique.
  • Convulsion, Tachypnée.
  • Hypotension artérielle, bradycardie.

Surdosage

  • Convulsion, dépression respiratoire.
  • Bradycardie, Trouble de la conduction cardiaque (BAV).
  • ESV, FV.
  • Collapsus cardiovasculaire, arrêt cardiaque.
PDF